Nigeria: Maiduguri à nouveau privée d'électricité après un sabotage de Boko Haram

Fin février 2021, Boko Haram avait déjà saboté des lignes de haute tension reliant la ville de Maiduguri. © AUDU MARTE/AFP Fin février 2021, Boko Haram avait déjà saboté des lignes de haute tension reliant la ville de Maiduguri.

Au nord-est du Nigeria, la grande ville de Maiduguri est à nouveau privée d’électricité après le sabotage des infrastructures électriques samedi 27 mars, par les jihadistes. C’est la deuxième fois en quelques mois que le réseau électrique qui alimente la capitale de l’État de Borno est coupée par les hommes du groupe Boko Haram, qui opèrent dans la région.

Avec notre correspondant à Lagos, Liza Fabbian

Les jihadistes ont fait sauter deux tours de transmission électrique sur la ligne à haute tension qui relie la ville de Maiduguri à Damaturu, l’un de leurs fiefs. Cette attaque survenue samedi matin 27 mars prive une nouvelle fois d’électricité les habitants de la capitale de l’État de Borno.

Ceux-ci avaient déjà passé deux mois dans le noir après un autre sabotage sur cette ligne à haute tension, le 26 janvier. Une attaque revendiquée par l’Iswap, la branche de Boko Haram affiliée au groupe État Islamique.

Sabotages à répétition

Les opérations de réparation sont extrêmement difficiles, en raison de la menace terroriste sur l’axe Maiduguri – Damaturu. Fin février, plusieurs techniciens de la compagnie nationale d’électricité ont été blessés dans l’explosion d’une mine, alors qu’ils circulaient en direction des lignes endommagées.

Les conséquences de ces sabotages à répétition sont terribles pour les habitants de la ville de Maiduguri qui abrite aussi 1 million de déplacés du conflit contre Boko Haram. Beaucoup de petits artisans ne peuvent pas travailler sans électricité et l’eau est rare lorsque les pompes électriques des puits sont à l’arrêt. L’utilisation de générateurs au diesel restant une option trop coûteuse pour une majorité de la population.

►À lire aussi : Nigeria: la crise humanitaire dans le nord-est est-elle délaissée?

Nigeria: Maiduguri à nouveau privée d'électricité après un sabotage de Boko Haram