Débat consacré à la Russie au Parlement européen: la mise en garde de Bruxelles à Moscou

Josep Borrell au Parlement européen à Bruxelles, en Belgique le 28 avril 2021. © REUTERS - JOHANNA GERON Josep Borrell au Parlement européen à Bruxelles, en Belgique le 28 avril 2021.

L'Union européenne doit se préparer à des « moments difficiles » avec la Russie, dont les autorités semblent avoir choisi de « manière délibérée » d'accroître les tensions avec l'Occident. C’est ce qu’a déclaré le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell, lors d’un débat consacré à la Russie mercredi après-midi 28 avril au Parlement européen.

Avec notre correspondante à Bruxelles, Joana Hostein

« Les relations entre l’Europe et la Russie sont au plus bas », selon le chef de la diplomatie européenne. Déploiement militaire russe à la frontière ukrainienne, le sort de l’opposant Alexeï Navalny et la crise diplomatique avec la République tchèque, autant de motifs d’inquiétude pour les Européens.

« Monsieur Poutine, libérez Alexeï Navalny et tous vous prisonniers politiques, a demandé Bernard Guetta, eurodéputé français du groupe Renew. Mettez vos tueurs au chômage, et tendez enfin la main de la concorde à l’Ukraine, à la Géorgie, à la Biélorussie, à tous vos voisins immédiats. Faites-le monsieur Poutine, ou vous nous trouverez sur votre chemin. »

► À lire aussi : Russie: le mouvement d’Alexeï Navalny en voie de liquidation

Plusieurs parlementaires ont demandé le gel des avoirs placés en Europe des oligarques russes et de mettre fin au projet gazier Nord Stream 2. Pour Sandra Kalniete, eurodéputé de droite et ancienne ministre des Affaires étrangères en Lettonie, il faut davantage soutenir l'Ukraine : « Les puissances européennes doivent se mettre d’accord pour donner à l’Ukraine une perspective d'adhésion à l’Otan. Nous devons également soutenir l’Ukraine militairement et lui procurer des armes pour se défendre. »

Une perspective d'adhésion à l’Otan qui ne fait pas l’unanimité au sein des Alliés.

► À lire aussi : Ukraine: Zelensky commémore la catastrophe de Tchernobyl et établit un parallèle avec le Donbass

Débat consacré à la Russie au Parlement européen: la mise en garde de Bruxelles à Moscou