Solidaires de Prague, les pays Baltes expulsent à leur tour quatre diplomates russes

L'ambassade russe à Vilnius, en Lituanie, le 23 mars 2018. © Petras Malukas, AFP L'ambassade russe à Vilnius, en Lituanie, le 23 mars 2018.

Par solidarité avec la République tchèque, en conflit diplomatique avec la Russie, les trois pays Baltes – l'Estonie, la Lettonie et la Lituanie – ont annoncé vendredi qu'ils expulsaient quatre diplomates russes. Selon eux, la Russie "viole le droit international" et "sape la sécurité et la stabilité européennes".

Les trois pays Baltes, l'Estonie, la Lettonie et la Lituanie, ont annoncé, vendredi 23 avril, qu'ils expulsaient au total quatre diplomates russes, en signe de solidarité avec la République tchèque en conflit diplomatique avec Moscou.

Le gouvernement tchèque a accusé les services secrets russes d'être à l'origine d'une explosion mortelle dans un dépôt d'armes dans l'est du pays en 2014.

Prague a expulsé 18 diplomates russes et prévoit d'en expulser des dizaines d'autres, tandis que la Russie a expulsé 20 diplomates tchèques de Moscou.

"Cette décision montre notre solidarité avec notre allié après un incident sans précédent et dangereux en République tchèque", a déclaré le ministère lituanien des Affaires étrangères, annonçant l'expulsion de deux diplomates russes.

La Lituanie a également indiqué qu'elle était prête à aider l'ambassade tchèque à Moscou à remplir ses fonctions après l'expulsion des diplomates.

Le ministre letton des Affaires étrangères, Edgars Rinkevics, a annoncé de son côté l'expulsion d'un diplomate russe, déclarant que "la Lettonie ne tolérera pas les activités subversives sur son sol ou celui de ses partenaires et alliés".

Le ministère estonien des Affaires étrangères a estimé, pour sa part, en évoquant l'explosion près du village tchèque de Vrbetice, que "l'action de la Russie violait le droit international, sapait la sécurité et la stabilité européennes et était inacceptable". L'Estonie a indiqué aussi qu'elle expulsait un diplomate russe.

La Slovaquie, qui a formé un seul pays avec la République tchèque jusqu'en 1993, a déclaré jeudi qu'elle allait expulser trois diplomates russes, en solidarité avec Prague et en raison des informations obtenues par ses services de renseignement.

"Attaques" de fausses informations

Jeudi, les gouvernements baltes ont annoncé avoir enregistré des "attaques" de fausses informations, leurs députés ayant été contactés par quelqu'un se faisant passer pour l'un des principaux collaborateurs du chef de l'opposition russe, Alexeï Navalny.

"Ces attaques visaient à diffuser de fausses informations, à discréditer l'opposition russe et à saper le soutien des politiciens baltes à son égard", ont déclaré les ministères des Affaires étrangères dans un communiqué conjoint.

L'assistant d'Alexeï Navalny, Leonid Volkov, qui vit en Lituanie, a estimé qu'une image réelle de lui aurait pu être manipulée numériquement lors des appels vidéo avec des députés baltes pour donner l'impression que c'était lui qui parlait – un exemple de technologie dite de "deepfake".

Avec AFP

Solidaires de Prague, les pays Baltes expulsent à leur tour quatre diplomates russes