Entrepreneuriat au féminin: ELLEVER, pour un développement économique participatif

© Fournis par Journal du Mali C’était un webinaire riche en ambitions. Un webinaire qui a su mettre au centre, la femme entrepreneure malienne, ou tout simplement des entreprises qui mettent en avant les besoins des femmes au Mali. Le e-rendez-vous en question s’est tenu le six avril 2021 sous le thème « faciliter l’accès au financement pour les entreprises axées sur les femmes ». En effet, depuis décembre 2020, le groupe Ecobank a choisi de donner davantage de possibilités d’investissement aux entreprises dirigées par des femmes ou tout simplement axées sur leurs besoins à travers son programme Ellever. Le programme présent dans 33 pays d’Afrique est conçu pour permettre aux femmes de réaliser leurs ambitions entrepreneuriales. Objectif, accompagner les femmes dans leurs projets économiques en ajoutant une valeur ajoutée via un financement suivi et des orientations pour la bonne marche des entreprises bénéficiaires du programme. Au Mali, le lancement du programme ELLEVER s’est fait le 06 avril 2021 à travers un webinaire qui a vu la présence de la presse, des partenaires au projet et la Banque commerciale Ecobank. Dans un contexte où l’économie féminine est en construction sur le continent, Ecobank se positionne comme cet acteur au cœur des attentes des populations, et comme un partenaire qui accompagne les pays dans l’atteinte des objectifs de développement, à travers une inclusion financière qui n’occulte aucune couche sociale. Il faut le dire, dans la société africaine, le rôle de la femme dans la construction de nos économies, a le mérite d’être encouragé, encadré ou tout simplement accompagné. L’accès au financement étant un véritable casse tête pour le développement des entreprises à cause de l’absence de confiance et parfois de la méconnaissance des procédures, la banque et le secteur de la micro-finance restent cependant incontournables dans la croissance du potentiel économique du continent. Une confiance qui n'exclut pas le contrôle; pour ce faire, une certaine flexibilité devrait permettre aux porteurs de projets d'espérer la réalisation de leur rêve pour le développement de l'Afrique. Selon des économistes, les femmes constituent environ la moitié de la population en Afrique. Les Petites et Moyennes Entreprises, représentent jusqu’à 90 % des entreprises en Afrique, et les femmes détiennent environ un tiers des PME africaines enregistrées lit on lire sur le site du magazine féminin ELLE en Côte d’Ivoire. Ces chiffres concluent qu’une  femme sur quatre en Afrique crée ou dirige une entreprise, faisant de notre continent, l’une des régions du monde où le nombre de femmes entrepreneures est le plus élevé. © Fournis par Journal du Mali Créer un environnement économique propice où les femmes peuvent s’épanouir sans barrières financières, c’est l’objectif du projet ELLEVER, qui met au cœur de son action,  l’inclusion économique, le potentiel féminin engagé. C’est sans doute la raison pour laquelle, Graça Machel, la fondatrice du Graça Machel Trust, estime que « L'autonomisation des femmes n'est pas seulement une question de développement, c'est aussi une question économique. » Elle poursuit d’ailleurs son argumentation en soutenant que « les institutions financières qui reconnaissent les changements à l’œuvre au niveau mondial et qui agissent pour participer à ce marché émergent, tireront un meilleur profit de leur investissement. » C'est ce qui pourrait sans doute justifier la réponse d'Ecobank pour des projets de développement. D'ailleurs pour accompagner des entreprises axées sur les femmes , Ecobank prévoit d’allouer 10% de son portefeuille de prêts pour aider à réduire le déficit de financement. Josephine Anan-Ankomah, Directrice exécutive de la Banque Commerciale, Groupe Ecobank, explique qu’en concevant ELLEVER, Ecobank a pris le temps de « comprendre les besoins des femmes, ce qu'elles attendent réellement de leurs banquiers » avant de leur proposer des solutions pratiques, adaptées à leurs attentes. Le programme est donc « une gamme de produits qui accompagne les entreprises dirigées par des femmes ou orientées sur les femmes, grâce à des solutions commerciales différenciées qui permettront de libérer leur potentiel», conclut-elle. Le programme a également été conçu selon la banque commerciale Ecobank, pour les entreprises avec un pourcentage élevé de femmes au sein du conseil d’administration, un pourcentage élevé de femmes employées dans l’entreprise. Il vise aussi les entreprises qui fabriquent les produits pour femmes. Ces entreprises bénéficieront des solutions pour améliorer leur gestion de trésorerie, de taux de prêts favorables et des services à valeur ajoutée comme les formations en Leadership et les opportunités de réseautage. Ont participé au webinaire de lancement de ELLEVER au Mali la modératrice AhouaIdrissa Ly , CEO Digital Frameworks; le Directeur de la Banque Commerciale à Ecobank Mali, Seydou Coulibaly; la Directrice Générale de El Farouk Services - Cliente Ecobank, Lala Guindo; le Responsable Etude et Financement du Fond de Garantie du SecteurPrivé – Partenaire Ecobank , Hamidou Dicko et Nouhoum Diallo, Chef de Division PME/PMI. Idelette BISSUU    

Cet article Entrepreneuriat au féminin: ELLEVER, pour un développement économique participatif est apparu en premier sur Journal du Mali.

Entrepreneuriat au féminin: ELLEVER, pour un développement économique participatif