Crise sanitaire en Inde: quelles conséquences sur l'élection au Bengale-Occidental?

Devant un bureau de vote à Calcutta, ce jeudi 29 avril 2021, des centaines d'électeurs font la queue au détriment du respect de distanciation physique. © REUTERS - RUPAK DE CHOWDHURI Devant un bureau de vote à Calcutta, ce jeudi 29 avril 2021, des centaines d'électeurs font la queue au détriment du respect de distanciation physique.

En Inde, le pays peine à faire face à une fulgurante deuxième vague de contamination au Covid-19, avec plus de 370 000 cas par jour et c’est dans ce contexte que se terminait ce jeudi l’élection régionale du Bengale-Occidental, dans le nord-est du pays. Huitième et dernier jour de vote pour des électeurs qui se sont tout de même déplacés en nombre.  

Avec notre correspondant à New Delhi,  Sébastien Farcis

Les files d’attente étaient longues devant les bureaux de vote, et les électeurs, plus masqués que d’habitude, ont répondu à l’appel. Plus de six millions de personnes, soit les trois quart des inscrits, ont voté pour ce dernier jour d’un scrutin qui a duré un mois et qui permettra de renouveler le Parlement du Bengale-Occidental.

Les conditions sont extrêmes pourtant car le virus progresse très rapidement dans la région, et un tiers des tests pratiqués sortent positifs. Mais l’enjeu est également de taille : Mamata Banerjee, la cheffe du gouvernement régional depuis 10 ans, résiste ardemment aux assauts du Parti nationaliste hindou du BJP, en pleine ascension dans cet État.

À lire aussi : Élections régionales en Inde: violences et divisions religieuses au Bengale-Occidental

Les districts qui votaient ce jeudi étaient en grande partie composés de populations musulmanes, qui auraient beaucoup à perdre si le BJP remportait l’élection. Les résultats seront annoncés dimanche prochain.  

La pandémie de Covid-19 s'est aggravée ce jeudi en Inde, avec un nouveau record quotidien de décès. Les hôpitaux submergés sont à court de lits, de médicaments et d'oxygène. « Les hôpitaux sont à court de lits. Les corps s'entassent également dans les crématoriums », a indiqué l'administrateur en chef de la capitale du Bengale-Occidental.

► À lire aussi Inde: la commission électorale menacée de poursuites pour «meurtre» après des meetings de masse

Crise sanitaire en Inde: quelles conséquences sur l'élection au Bengale-Occidental?