Coups, avortements : Barbara Pravi, ce sont les traumatismes qui l’ont construite

Coups, avortements : Barbara Pravi, ce sont les traumatismes qui l’ont construite © AGENCE / BESTIMAGE Coups, avortements : Barbara Pravi, ce sont les traumatismes qui l’ont construite

Barbara Pravi se confie sur les traumatismes qui l'ont construite dans les colonnes de Libération, en kiosque ce vendredi 16 avril. Coups, avortements, la candidate française à l'Eurovision partage son histoire.

Derrière les paroles de ses chansons se dissimulent les coups de la vie. Barbara Pravi est l'une de ses femmes que l'on admire pour son parcours. Candidate française à l'Eurovision pour l'édition 2021, l'artiste se confie dans les colonnes de Libération sur le chemin parcouru avant de devenir la "chanteuse à demi" d'aujourd'hui.

Loin de la route sans obstacle, Barbara Pravi a connu de nombreux traumatismes. À 17 ans, dans la fleur de l'âge, elle tombe enceinte puis avorte. La chanteuse décide de mettre des mots sur cet événement où le corps médical est à la dérive et les commentaires désobligeants fusent. C'est ainsi que le titre Chair né. S'ensuit une troisième grossesse non désirée à laquelle s'ajoute les coups de son compagnon de l'époque. Puis vient le coup de trop, sa tête heurte le bord du lit. L'interprète de Voilà décide de porter plainte, "je me suis forcée à partir." Des tragédies successives qui l'ont rendu plus forte. Aujourd'hui, la féministe qui milite activement pour les droits des femmes a tiré des leçons de son vécu, et a appris à "ne plus se faire baiser."

Coups, avortements : Barbara Pravi, ce sont les traumatismes qui l’ont construite