Corée du Nord: tir de projectiles suspectés d'être des missiles balistiques

La télévision sud-coréenne montre des essais de tirs de missiles nord-coréens, en mars 2020 (image d'illustration). © Jung Yeon-je / AFP La télévision sud-coréenne montre des essais de tirs de missiles nord-coréens, en mars 2020 (image d'illustration).

La Corée du Nord a tiré, ce jeudi 25 mars, dans la mer du Japon, deux projectiles suspectés d’être des missiles balistiques de courte portée. Ce serait le premier essai du genre depuis un an et une violation claire des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies. Ces dernières interdisent au régime tout développement de missiles balistiques.

Avec notre correspondant à Séoul, Nicolas Rocca

Quatre jours après avoir tiré deux missiles dans la mer Jaune, la Corée du Nord s’est tournée du côté de la mer du Japon, ce jeudi 25 mars. Entre 7h et 7h25 du matin (heure de Séoul), deux missiles sont partis de la côte est de la Corée du Nord pour parcourir 450 km avant de tomber, en dehors de la zone économique exclusive du Japon.

Le pays a réagi rapidement par la voix du Premier ministre, Yoshihide Suga, qui a affirmé « que ces tirs de missiles balistiques étaient une menace claire à la sécurité de la région ». Séoul,, de son côté, a convoqué un Conseil de sécurité et exprimé sa « profonde inquiétude » à l’égard de l’essai nord-coréen.

Message à Washington ?

Cette montée en pression peut aussi être destinée à envoyer un message à Washington, qui doit révéler la semaine prochaine les détails de sa politique concernant la péninsule coréenne. Ce mercredi 24 mars, Joe Biden avait minimisé les précédents tirs de missiles, jugeant qu’ils ne représentait pas un changement majeur.

Un discours qui pourrait évoluer ce jeudi alors que le président américain doit donner sa première conférence de presse depuis son arrivée à la Maison Blanche.

Corée du Nord: tir de projectiles suspectés d'être des missiles balistiques