Jimmy Lai: le magnat hongkongais de la presse détesté par Pékin

Le magnat hongkongais de la presse Jimmy Lai, à Hong Kong le 16 juin 2020 © Anthony WALLACE Le magnat hongkongais de la presse Jimmy Lai, à Hong Kong le 16 juin 2020

Le richissime magnat hongkongais de la presse Jimmy Lai, condamné vendredi à des peines qui lui vaudront 14 mois en prison, est depuis des décennies un ardent partisan du mouvement pour la démocratie détesté par Pékin.

Sa condamnation vendredi, aux côtés de huit autres figures de l'opposition luttant pour la démocratie à Hong Kong, est la première liée à son militantisme. Mais à bien des égards, cela ne change pas fondamentalement le quotidien de cet homme âgé de 73 ans. 

A Hong Kong, des militants pro-démocratie de longue date arrivent au tribunal pour connaître leurs peines. Ils sont condamnés pour l'organisation et leur participation à l'une des plus grandes manifestations lors du mouvement pro-démocratie de 2019.  Des représentants de pays étrangers, dont la France, font la queue pour assister à l'audience. © Daniel SUEN A Hong Kong, des militants pro-démocratie de longue date arrivent au tribunal pour connaître leurs peines. Ils sont condamnés pour l'organisation et leur participation à l'une des plus grandes manifestations lors du mouvement pro-démocratie de 2019. Des représentants de pays étrangers, dont la France, font la queue pour assister à l'audience.

Depuis début janvier, le patron du tabloïd pro-démocratie Apple Daily est en détention provisoire pour avoir enfreint la drastique loi sur la sécurité nationale imposée l'an passé par Pékin.

Il a écopé vendredi de deux peines de 12 mois et huit mois d'emprisonnement pour son rôle dans l'organisation en 2019 de deux grandes manifestations pro-démocratie. Les deux peines étant effectuées en partie simultanément, il purgera 14 mois de prison.

Jimmy Lai: le magnat hongkongais de la presse détesté par Pékin