Ni quarantaine, ni PCR : l'Islande ouvre grand les bras aux touristes vaccinés

L’Islande n’impose une quarantaine qu’aux voyageurs en provenance de pays avec un taux d'incidence supérieur à 500 cas pour 100.000 habitants. © Blue Planet Studio - stock.adobe.com L’Islande n’impose une quarantaine qu’aux voyageurs en provenance de pays avec un taux d'incidence supérieur à 500 cas pour 100.000 habitants.

Quelle est la situation sanitaire de l'Islande ?

Au 3 avril, 50.259 personnes ont reçu au moins une dose du vaccin contre le Covid-19 sur une population de 360.000 habitants (soit près de 14,73 %). Le pays a enregistré 6 225 cas et 29 décès depuis le début de la pandémie. « L’objectif du gouvernement islandais est de vacciner 70 % de la population d’ici à fin juin », rappelle Barbara Grenie, directrice de production chez Scanditours (groupe Kuoni).

» LIRE AUSSI - Passeport vert, passeport vaccinal, certificat sanitaire… Petit lexique du voyageur au temps du Covid-19

Quelles sont les conditions d’entrée ?

Depuis le 18 mars, les personnes vaccinées contre le Covid-19 peuvent entrer sans restrictions en Islande. Le pays est l'un des premiers en Europe à avoir ouvert ses frontières extérieures à des ressortissants de pays hors espace Schengen. Les touristes qui s'y rendent doivent prouver qu'ils ont reçu les deux doses des vaccins autorisés par l’Union européenne (Pfizer BioNTech, Moderna, AstraZeneca, Janssen) au moyen d’un certificat de vaccination (papier ou électronique) qui peut être rédigé en français. « Les réservations que nous recevons actuellement pour des départs en mai et juin proviennent principalement de Français déjà vaccinés ou qui sont sûr de l’être d’ici-là », observe Eric Biard, cofondateur d’Island Tours. Les touristes ayant déjà contracté le virus peuvent également entrer dans le pays sans restriction sur présentation d’un test sérologique ou d’un test PCR positif datant de plus de 14 jours.

Pour les voyageurs non-vaccinés, les mesures qui s’appliquent dépendent du pays de provenance, précise le site du gouvernement islandais. Les voyageurs en provenance d’un pays où le taux d'incidence est supérieur à 500 cas pour 100.000 habitants sur les 14 derniers jours doivent se faire tester à l'arrivée, se placer en quarantaine pendant cinq à six jours, puis se faire tester à nouveau. Si ce second test est lui aussi négatif, la quarantaine prend fin. À compter du 11 avril, les voyageurs concernés doivent s'acquitter des frais de quarantaine, à savoir 10.000 couronnes islandaises (soit 68 €) par chambre et par nuit. « Les conditions d’entrée en Islande pour les personnes non-vaccinées dépendront donc en grande partie de l’évolution sanitaire en France », observe Barbara Grenie.

Dans tous les cas, les voyageurs doivent disposer d'un test PCR négatif de moins de 72 heures et remplir un formulaire en ligne avant leur arrivée en Islande. Les visiteurs sont incités à télécharger l’application de traçage Rankning C-19, l’équivalent de notre application TousAntiCovid.

» LIRE AUSSI - Où les Français réservent-ils pour cet été ?

Quelle offre touristique cet été ?

« L’offre touristique sera à peu près identique à celle de la saison 2020, avec une présence de touristes quasi exclusivement européens », souligne Eric Biard. Le pays n’a jamais connu de couvre-feu ni de confinement. Les hôtels, bars et restaurants sont ouverts, même si certains établissements préfèrent fermer faute de fréquentation. Les piscines et sources d’eau chaude, véritables institutions en Islande, accueillent jusqu’à 75 % de leurs capacités habituelles. « Certaines activités (sorties en mer, randonnées sur glacier…) pourraient néanmoins s’adapter à la baisse de la fréquentation », avertit Eric Biard.

À partir de mai, la compagnie nationale islandaise, Icelandair, opérera un aller-retour par semaine entre Paris-CDG et Reykjavik, puis deux allers-retours à partir de la mi-juin. De son côté, Transavia, la filiale à bas coûts d’Air France, assurera trois allers-retours par semaine du 2 juillet et le 17 octobre au départ de Paris-Orly.

» LIRE AUSSI - Non, vous n'aurez pas besoin d'être vacciné pour voyager cet été

EN VIDÉO - En Islande, un volcan entre en éruption et illumine le ciel d'un nuage rouge

Ni quarantaine, ni PCR : l'Islande ouvre grand les bras aux touristes vaccinés