Patrick Juvet : "Sa mort semble naturelle"

Patrick Juvet : "Sa mort semble naturelle" © Bestimage Patrick Juvet : "Sa mort semble naturelle"

Le chanteur Patrick Juvet est décédé à l'âge de 70 ans. L'ex-star du disco a été retrouvé dans son appartement à Barcelone. Sa mort semble naturelle.

S'il vivait des périodes de grande dépression, Patrick Juvet souhaitait revenir. C'est Yann Idoux, l'agent de l'ex-star du disco qui a confié qu'il voulait refaire un album, dans les colonnes du Parisien. "Il avait contacté des gens aux Etats-Unis. Nous attendions que le Covid soit passé", a-t-il déclaré. L'interprète de I Love America et Où sont les femmes, qui a été retrouvé mort ce jeudi 1er avril dans son appartement de Barcelone, vivait seul et c'est son manager qui a demandé à des amis de se rendre chez lui, alors sans nouvelles depuis deux jours. "Il y aura une autopsie mais sa mort semble naturelle", a expliqué celui qui était son agent depuis déjà plus de vingt ans.

Patrick Juvet, qui s'était lancé dans la musique pour fuir l'ennui de sa campagne suisse, a été marqué par une existence agitée, notamment en raison de problèmes d'alcool et de drogue. "Patrick était quelqu’un de très sensible, il avait des hauts et des bas et souffrait d’une addiction à l’alcool. Le décès de son frère, il y a deux ans, l’avait beaucoup affecté", a confié Yann Idoux. Nicoletta, une de ses plus proches amies, raconte la tristesse de Patrick Juvet. "Il allait tellement mal", explique la chanteuse de 76 ans. Selon elle, son ami avait "commencé à lâcher prise" à la mort de sa mère, il y a trois ou quatre ans. Comme l'agent de l'ex-star du disco, elle était également régulièrement en contact avec lui. L'interprète de Mamy Blue tentait d'essayer de le motiver à se remettre au piano. "Il ne m’écoutait plus. Il n’avait plus le courage. La solitude, c’est dur quand tu as connu la grande lumière", ajoute-t-elle.

© Fournis par Gala Patrick Juvet, Nicoletta et Dave chez Castel à Paris en 2004 RACHID BELLAK / BESTIMAGE

"fatigué, pas très heureux"

Christophe Dechavanne, qui avait reçu Patrick Juvet dans la tounée Âge tendre, en 2018, déclare à son sujet : "Il a fait des tubes éternels, qui ont été sa prison. Selon l'animateur et producteur, le chanteur aurait préféré chanter d'autres morceaux. Il évoque également la disparition de la mère de Patrick Juvet. Alors qu'il vient l'inviter sur la tournée, il le découvre "fatigué, pas très heureux", suite à la perte de sa mère, avec laquelle il entretenait une relation très fusionnelle. Il retrouvera néanmoins beaucoup d'énergie grâce à cette tournée. "J’ai vu un garçon qui reprenait beaucoup de plaisir à être devant des milliers de personnes dans des Zéniths. C’était un revival : le public était en délire quand il arrivait", estime Christophe Dechavanne. Yann Idoux confirme que Patrick Juvet avait pris beaucoup de plaisir dans ces tournées.

Patrick Juvet : "Sa mort semble naturelle"