Les apprenantes du centre «Bokolisi» à Lemba sensibilisées à la culture de la responsabilité

Bokolisi © Présenté par Bokolisi

Kinshasa, 28 mars 2021 (ACP).- Les ONGs «Aire des femmes», basée en Belgique et «Espace vital (EV)» ont sensibilisé samedi, lors de la remise des brevets de fin de formation au centre «Bokolisi» dans la commune de Lemba, les apprenantes de cette école d’apprentissage à la culture de la responsabilité afin de devenir plus tard des femmes autonomes, dignes et utiles pour l’émergence de la RDC.

La secrétaire générale de l’ONG «Aire des femmes», Nicole Katanga en séjour de travail à Kinshasa, a indiqué au cours de son intervention que depuis plus de 6 ans sa structure ne cesse de contribuer tant au niveau qualitatif que quantitatif, a relevé avec la collaboration de ses partenaires, les défis auxquels sont appelées les jeunes filles et les femmes, avant d’annoncer le projet de création d’une «Maison des femmes» à Kabinda dans la province de Lomami.

«Aire des femmes» soutient des actions d’autonomisation de la gente féminine, de sensibilisation aux droits fondamentaux et aux violences basées sur le genre avec une attention particulière aux victimes des viols et violences multiformes ainsi que le renforcement des capacités des femmes et de leurs associations à la base par des modules de formation spécifique, participant ainsi à la concrétisation de la résolution 1325 des Nations Unies, a-t-elle dit, soulignant que les filles encadrées au centre « Bokolisi », « un exemple de la force des femmes face à l’adversité, mérite tous nos encouragements et notre soutien ».

Le président de l’ONG «EV», Roger Katembwe s’adressant aux finalistes, a indiqué : «Nous sommes ici grâce à vous, car, vous y avez cru. Vos efforts ne s’arrêteront pas aux brevets obtenus. Vous avez du chemin à parcourir et vous devez vous tenir debout pour réussir en vue de votre autonomisation ».

De son côté, la directrice de ce centre, Marie-Jeanne Lumbu a salué l’aide apportée de bon cœur par les différents partenaires à son établissement scolaire qui compte actuellement une quarantaine d’élèves filles obligées de suivre des cours d’alphabétisation, avant d’entamer les formations proprement dites en coupe et couture ou en esthétique.

Elle a rappelé que le centre «Bokolisi» créé en 1970 pour encadrer particulièrement les épouses des étudiants, a curieusement formé des femmes dont certaines se recrutent parmi les intellectuelles du pays.

Huit lauréates au centre « Bokolisi » de Lemba

Par ailleurs, huit apprenantes ont obtenu au terme de trois années de formation en esthétique et en coupe et couture, des brevets de fin d’apprentissage.

Ces récipiendaires ont remercié les sacrifices consentis à leur profit par des formateurs et formatrices, avant de formuler leur vœu d’être accompagnées en vue de s’installer à leur propre compte à travers la création de petites unités de production telles que des salons de coiffure et des maisons de couture.

Cette manifestation marquée par une scène de chorégraphie, un défilé de mode, la visite des œuvres produites par des finalistes et la remise des lave-mains, don de l’ONG « Aire des femmes » pour renforcer la lutte contre la COVID-19, s’est déroulée dans le cadre du mois de mars dédié à la femme. ACP/CL/May

Les apprenantes du centre «Bokolisi» à Lemba sensibilisées à la culture de la responsabilité